fbpx
récipient en verre rempli d'un smoothie à la myrtille avec des myrtilles tout autour.

Équilibre acido-basique – retour d’essai par Jeff Tatard

Et si bon nombre de nos soucis de santé : douleurs, blessures, fatigue, problèmes rénaux, etc, étaient une conséquence d’une alimentation trop acidifiante ? En effet, l’alimentation moderne menace l’équilibre acide-base, indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. 

Par Jean-François Tatard* – Photos : Jeff TATARD

D’ailleurs, connaissez-vous l’histoire de l’Homo sapiens ? Celui-ci faisait la part belle aux végétaux. Pourquoi ? Parce que cette catégorie d’aliment lui apportait des minéraux comme le magnésium, le potassium et le calcium. Sauf qu’aujourd’hui, nos assiettes sont garnies de viandes et de céréales agrémentées d’une bonne grosse dose de sel. Cette alimentation riche en protéines animales et en chlorure a un inconvénient majeur : elle est ultra acidifiante. C’est encore la raison qui m’a poussé à taper à la porte de Nature Attitude pour une seconde fois. Clement Pauwels, formateur pour le groupe pharmaceutique m’a ainsi invité à une autre consultation en live sur Instagram il y a deux mois, pour établir un diagnostic précis de la situation et mettre en place un plan d’action personnalisé et trouver une solution efficace à ces perturbations métaboliques…

RIEN DE SECRET

Au-delà du poids qui n’est d’ailleurs pas le meilleur des indicateurs à mon sens pour évaluer notre (bonne) santé. Et mieux vaudrait se peser le moins possible, je pense. C’est comme courir à la sensation ou évoluer relâché, quantifier les quantités n’est pas la meilleure piste. Mieux vaudrait manger autant que la faim et dans l’ensemble, se fier très subjectivement qu’à ses propres perceptions. C’est très individuel.

UN ESPRIT PAYSAN DANS UN CONTEXTE CITADIN

Si vous évoluez dans un contexte citadin, gardez l’esprit campagnard. « Le bon sens paysan ». Manger de saison ! Les fraises c’est l’été et les pommes c’est à l’automne. Pareille pour la tomate, on en mange pas en plein hiver. « Vivez au rythme de votre jardin ! ». Les raisons sont physiologiques, physiques et enzymatiques mais aussi éthiques, économiques et écologiques. Et ça, ça a été un peu le sujet de notre premier échange avec Clément PAUWELS.

LA VIANDE

Si le paysan comme nous l’imaginons mange aussi de grosses quantités de viande. C’est peut-être ici que se situe l’axe d’amélioration. En effet, pas question de supprimer les plaisirs de la vie. Une côte de bœuf au barbecue c’est tellement bon. Mais nos quantités ne sont souvent pas en adéquation avec nos besoins fondamentaux et notre nécessité alimentaire et encore moins avec ce que la nature nous offre réellement de cette ressource sans que nous accélérions artificiellement cette Offre justement. J’en ai fait les frais… Et j’en étais arrivé à un taux d’acide urique qui frôlait avec la sanction (Au-delà des 90mg/L ou 540 umol/L) alors que la fourchette haute est à 60 mg/L ou 360 umol.

UNE OFFRE ABONDANTE DE VÉGÉTAUX

S’il est une ressource quasi inépuisable, c’est au niveau de la piste des végétaux sur laquelle m’a fait investir Nature Attitude. On connaît leur valeur en vitamines et en fibres mais on sous-estime leur valeur en glucides et en protéines. Les féculents nous les trouvons pas que dans les pâtes, le riz, le blé ou le pain. Les tubercules comme les pommes de terre ou les topinambours et les légumineuses comme les fèves ou les lentilles sont très riches en glucides de qualité. Dans ce même sens, les pois cassés, les pois chiches, les haricots secs et toutes les légumineuses sont une source de protéines presqu’aussi intéressante que celle de la viande, des œufs ou du poisson. L’énergie et les bénéfices des lipides de certain légume est aussi excessivement précieuse. L’avocat est un trésor à ce niveau-là.

TOUT EST ENCORE QUESTION D’ÉQUILIBRE

Lorsqu’on parle d’ « équilibre alimentaire », il s’agit surtout de ce fameux équilibre de l’acido-base. Et l’équilibre de l’acido-base, c’est l’équilibre de deux forces antagonistes dans notre corps : l’acidité et l’alcalinité du corps. L’importance de cet équilibre est souvent méconnue. Et lorsqu’il est perturbé, c’est souvent lui qui est à l’origine de nombreux problèmes de santé : crampes, courbatures, fatigue, difficultés de récupération, tendinites, blessures, maladie, etc. Pourtant, même si la vie moderne et donc pas que la mienne, nous fait plus facilement balancer du côté de l’acidité, nous avons la possibilité de permettre à notre corps de justement contrebalancer ça par notre alimentation et un complément qui m’a été offert de tester par le laboratoire pendant deux mois. Disons que pour métaboliser certains aliments, notre corps fabrique des acides qui fragilisent notre organisme et qu’il est absolument nécessaire pour notre santé de vite revenir à l’équilibre par un régime alimentaire plus alcalin. Chaque aliment pouvant être ainsi classifié selon qu’il est 1) acide ou 2) basique.

IMPACT DE L’ALIMENTATION SUR L’ÉQUILIBRE ACIDO-BASIQUE

Pour faire simple, l’alimentation fournit des ions : acides ou basiques. Et lorsqu’il s’agit pour le corps de produire de l’énergie à partir des aliments que nous mangeons, le contenu va laisser dans l’organisme des résidus alcalin ou acide.
Ainsi, le soufre et le phosphore forment les ions justement acides dans l’organisme. On les trouve principalement dans les protéines animale (viande, poisson, œufs), mais aussi tout ce qui est à base de blés et de céréales (pain, pâtes, blé, gluten, etc.).
Quant au potassium, le calcium, le magnésium et le sodium, eux ils forment dans le corps des réactions alcalines. Ne nous compliquons pas la vie, ces éléments on les trouve principalement dans les fruits et les légumes.

LA LISTE DES ALIMENTS ACIDIFIANTS

– Les viandes
– Les poissons et toutes les protéines animales
– Les céréales, le blé, le gluten
– Le pain
– Les sucres
– Le fromage (et le record pour le parmesan)
– Les produits ou plats raffinés, transformés et pré-préparés
– Les condiments (moutarde, cornichons, piments, mayo, etc)
– Les alcools, le vin (surtout le vin blanc qui regorge de sulfites)
– La caféine

ET LES BASIFIANTS ?

– Les légumes
– Les fruits
– Les fruits secs
– Les oléagineux (noix, noix de pécan, noix du Brésil, cacahuètes non salées, amandes, noisettes, etc.)
– les eaux riches en magnésium, calcium et potassium

CONSÉQUENCES DE L’ACIDITÉ EXCESSIVE

Lorsque l’organisme est confronté à une trop grande quantité de charges acides, il va puiser dans des réserves alcalines pour rééquilibrer. Ces réserves, elles se situent principalement au niveau des os. Il y a donc un risque de déminéralisation. De la même façon, cette acidité dans l’organisme peut laisser s’échapper les réserves d’éléments alcalins (magnésium et potassium) dans les urines et donc engendrer des problèmes au niveau des reins. Et enfin, les charges acides quand elles ne sont pas éliminées, elles vont dans les tissus. Quel est le risque ? Quelle est la première chose que vous dit le médecin lorsque vous le consultez pour une tendinite ? « Réduisez la viande ! ». Et bien, ces acidités dans les tissus, liées à l’alimentation acidifiante, va, à la longue, engendrer pas mal de pathologies que nous connaissons bien : crampes, tendinites, blessures, moins bon rendement, fatigue, inflammation, maladies. Bref, une moins bonne santé et une vitalité dans son ensemble altérée. Et malheureusement, tout le monde est concerné. Pas seulement les sportif. Si en plus, on rajoute la clope, le stress et tous les « toxiques étrangers » comme les médicaments, les polluants, les pesticides, les conservateurs, etc. En plus d’ « encrasser » le foie, le déséquilibre augmente dommageablement.

ET LE LAIT ?

S’il s’agit juste de répondre à cette question, on va dire que certains aliments ont un impact plutôt neutre et le lait en fait partie. Car même si il est riche en protéines et qu’il a donc un pouvoir acidifiant évident, il est contrebalancé par la quantité de calcium qu’on y retrouve dedans. Comme le citron d’ailleurs qui malgré son goût évidemment acide, contient suffisamment de sels minéraux pour alcaliniser sa métabolisation par notre organisme.

QUELQUES CONSEILS ?

Encore une fois, je n’ai pas les compétences de Clément PAUWELS ou d’un spécialiste de la nutrition. Et mieux vaut vous adresser à des gens qui ont justement comme eux cette expertise. La seule chose que je peux faire c’est vous faire partager, mon expérience, ainsi que mes ressentis et mes petites astuces… Ainsi que les résultats de mon test après une cure de 32 jours de cette formule ultra alcanisante en poudre.

QUELQUES ASTUCES

En complément de ce soutient provisoire de Nature Attitude et dans mon cas indispensable et à renouveler à récurrence régulière, les choses sont déjà suffisamment compliquées pour ne pas se rajouter des contraintes. Je pense qu’il faut faire simple. Il ne s’agit pas de choisir un camp entre l’acide et le basique et de se priver des plaisirs de la vie. Il s’agit juste d’équilibrer et d’entretenir sa vitalité. C’est un « effort » du quotidien et il faut le faire le plus naturellement possible. Ainsi, même si l’indice PRAL des aliments est très utile pour quantifier l’influence des aliments qu’on mange sur cet « équilibre », rien ne sert de trop s’alourdir l’esprit. Même si je me suis pourtant télécharger une petite application pour mesurer sur cette échelle certains des aliments dont j’avais des doutes. Vous l’aurez compris, si vous voulez préserver votre capital santé, mieux vaut réduire les viandes, le sel, les produits à base de blé et les produits transformés et à l’inverse systématiquement privilégier en plus grande abondance les fruits et les légumes à tous les repas.

SOUS QUELLE FORME LE SOUTIENT ?

Il s’agit d’une formule en poudre hautement concentrée. Soit 7 g d’ingrédients actifs par dose journalière dans la posologie conseillée par Clément. Et qu’est-ce qu’on y retrouve ? Des sels minéraux basiques sous forme de citrate (potassium, calcium, magnésium). Ou autrement dit des éléments nutritionnels d’une biodisponibilité optimale en synergie justement avec le bicarbonate de sodium. J’ai ainsi pris une dose de 16 grammes que j’ai diluée dans de l’eau chaque matin de la cure. Systématiquement, à jeun au réveil et à 30 minutes d’espacement de la prise de mon petit déjeuner. Le temps de faire sa toilette ou une petit séance de sport (footing, renforcement musculaire, yoga ou autre).

MON AVIS

A mon niveau d’ « acidose », le rééquilibrage par l’alimentation n’allait probablement pas être suffisant. Et j’avais donc réellement besoin d’un coup de pouce de l’extérieur. Mon taux d’acide urique excessivement élevé pour témoin. Mais aussi, certains inconforts de plus en plus limitant dans ma pratique sportive et même au quotidien. Une mauvaise qualité de sommeil. Des tendons durs et épaissis. Une rétention d’eau parfois exacerbée. Des douleurs dans la zone lombaire qui me rappelle que le système viscéral était trop souvent soumis à rude épreuve. Un tin de peau parfois ictérique et qui fait penser à quelqu’un en mauvaise santé. Consommer cette poudre semblait donc justifié. Et pour ma part, j’ai été également vite convaincu de l’efficacité de cette substance proposée par Nature Attitude pour rééquilibrer le plus immédiatement possible mon acide-base. Le complément alimentaire qui m’a été ainsi proposé d’essayer par Noémie GILLET et Clément PAUWELS répond à mes exigences. C’est un complément alimentaire qui contribue bel et bien à mon bien être qui me pose de plus en plus de problème avec les années d’excès en tout genre.

LES COMPOSANTS, VOYONS UN PEU DANS LE DETAIL…

Il s’agit bien d’une formule hautement concentrée dans la quelle on trouve également du maltodextrine, des minéraux (citrate de potassium, citrate de magnésium, citrate de calcium, gluconate de zinc), du bicarbonate de sodium, un arôme naturel de citron avec d’autres arômes naturels, du lithothamne (Lithothamnium calcareum), une algue, des acidifiants : acide citrique et acide malique, un extrait de partie aérienne de prêle (Equisetum arvense), un extrait de fruit de fenouil (Foeniculum vulgare) et enfin, des édulcorants : sucralose et acésulfame de potassium.

EN RESUME, CE QUE J’AI OBSERVE…

• Un meilleur sommeil et une disparition des difficultés digestives au bout de 10 jours
• La sensation d’une forme bien meilleure au bout d’une semaine
• Une meilleure mobilité au bout d’un mois
• La disparition des gonflements dans les jambes, les bras, la région du ventre et au niveau des articulations
• Une meilleur régénération et une disparition des douleurs et des crampes nocturnes
• Une meilleure qualité de peau, la disparition de cette couleur parfois ictérique et une meilleure qualité des tissus en général
• Un meilleur état général avec l’impression d’une meilleure immunité et d’une santé mentale améliorée

LES PLUS NATURE ATTITUDE

• Je vous l’avais déjà dit pour le Collagène Marin, le laboratoire NATURE ATTITUDE est breton. Et un breton privilégiera toujours un breton (Rire). Mais au-delà de ce chauvinisme mal placé, c’est surtout que NATURE ATTITUDE respecte ses engagements en termes de qualité. Du Made in France dans ce domaine c’est suffisamment rare pour le souligner. D’autre part, la formule est hautement concentrée en ingrédients actifs. Et les sels minéraux basiques qu’on retrouve dans la formule sous forme de citrate : potassium, calcium et magnésium offre une biodisponibilité optimale en synergie avec le bicarbonate de sodium.

POUR CONCLURE

L’équilibre acido-basique se définit par la balance entre le taux d’acidité et le taux d’alcalinité de notre corps. Notre équilibre acido-basique est principalement influencé par notre alimentation, chaque aliment étant acide, neutre ou basique. Selon le type d’aliments qui prédomine dans notre assiette, l’équilibre acido-basique peut-être rompu et cette formule qui m’a été offert de tester sur un peu plus d’un mois et qui fait suite à un diagnostic lors d’une consultation en live sur Instagram avec Clement PAUWELS, formateur chez les laboratoires Nature Attitude est un complément très très efficace à une alimentation mieux sélectionnée. L’apport de tous ces précieux micronutriments dans ce complexe synergique unique et innovant qui associe des minéraux, comme le potassium, le calcium, le magnésium ont solidement contribué à réduire chez moi le terrain acide. Je suis vraiment content du résultat et je renouvellerai probablement cette même cure après l’été.

LES PLUS
◦ Efficacité approuvée
◦ Excellent investissement et rapport efficacité / Prix
◦ Favorise un retour rapide à un équilibre parfait de l’acide-base

LES MOINS
◦ Difficile à embarquer dans sa version poudre en pot de 512 grammes

PRIX CONSEILLÉ : 43,10 €

Note du Laboratoire

Nous sommes ravis d’avoir partagé avec vous le retour d’expérience d’un athlète pluridisciplinaire de haut niveau tel que Jeff Tatard.

Concernant le choix du contenant, il s’agit d’une boite entièrement recyclable donc écologique et qui permet de contenir un certain volume nécessaire à la haute concentration d’actifs tout en garantissant des normes d’hygiène de qualité pharmaceutique.

Site e-commerce, 20% sur vos achats avec le code promo «2021 »

L’EXPÉDITION EST GRATUITE EN FRANCE

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos offres exclusives !

Merci, votre inscription est prise en compte !

Pin It on Pinterest

Share This